RevolutionDiag veut guider les diagnostiqueurs dans leur transformation digitale

juin 17 10:33 2020 Imprimer cet article

RevolutionDiag, c’est parti. Deux partenaires de longue date de la profession appellent à la révolution digitale. Bien décidés à accompagner les entreprises du diagnostic immobilier, quelle que soit leur taille, dans la transformation numérique de leur métier.

Derrière cette initiative officiellement lancée cette semaine -avec un site dédié flambant neuf-, deux fidèles partenaires du diagnostic, le groupe ITGA et Arobiz/Sogexpert. La réflexion commune était amorcée dès septembre 2019, elle a été dopée -et sans doute justifiée !- à la faveur du confinement. ” Il est grand temps de digitaliser la filière, même si elle demeure un métier de terrain “, plaide Jérôme Vergnolle, le patron d’Arobiz-Sogexpert.

L’idée est simple, les deux entreprises qui ont massivement investi dans le numérique au cours des dernières années, souhaitent désormais accompagner la filière dans sa mue. Car si les majors du diagnostic ont déjà bien amorcé le virage du numérique, nombre de cabinets, peu importe la taille, restent encore à l’âge de pierre.

Dépassés les archaïsmes qui perdurent au sein du diagnostic comme les notes manuscrites qu’on entre plus tard dans son logiciel de bureau ou l’usage du tableau Veleda pour organiser les plannings. Jérôme Vergnolle, dresse un rapide état des lieux. ” Nous observons une démultiplication des logiciels : un logiciel de terrain pour réaliser la mission, Google Agenda pour les plannings, des fichiers Excel, un logiciel de facturation… Les cabinets jonglent ainsi entre les différents logiciels, multiplient les saisies et perdent du temps. Or sur un DDT où le panier moyen reste faible, avec une démultiplication des inter-locuteurs et un risque d’impayé, la rentabilité est un vrai casse-tête. Optimiser son organisation grâce à la digitalisation est une solution pour améliorer la rentabilité des entreprises. “ La dynamique RevolutionDiag n’en est qu’à ces prémices.

Pour le moment, il s’agit de communiquer abondamment au-près de la filière. Mais derrière, Jérôme Vergnolle imagine déjà des connexions entre une application Diag-in-Box d’ITGA pour le terrain (mobile et bureau) et une solution Sogexpert pour tout ce qui relève de la gestion d’une entreprise de diagnostic. ” Aujourd’hui, il existe des briques pour la mission terrain, pour la gestion des ressources humaines, pour la formation, la certification… L’idée est bel et bien de réunir toutes ces briques pour simplifier l’activité du diagnostic.”

Le site de RevolutionDiag

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire