“Le traitement de l’amiante est un enjeu prioritaire”, affirme l’Éducation nationale

“Le traitement de l’amiante est un enjeu prioritaire”, affirme l’Éducation nationale
décembre 20 15:01 2019 Imprimer cet article

Amiante dans les écoles, encore et toujours. Dans une réponse à un député qui s’alarmait de la persistance des “dalami” dans les établissements scolaires, le ministère de l’Éducation nationale répond être mobilisé sur le sujet, soulignant au passage le rôle capital des repérages et des opérateurs de repérage.

Plus de vingt ans après son interdiction, les écoles renferment encore beaucoup d’amiante, les fameux “dalami” en particulier. Inquiet de cette situation régulièrement dénoncée depuis deux ans, le député Christophe Lejeune (Haute-Saône) avait interpellé le ministère de l’Éducation nationale en septembre.

Dans sa réponse, le ministère rappelle d’abord “le cadre général” existant avec les repérages et les états de conservation destinés à “gérer le risque potentiel lié à la présence d’amiante dans les bâtiments”. “Il nécessite une mobilisation et une rigueur des différents acteurs, au premier titre desquels les collectivités territoriales et les opérateurs de diagnostic.”

“Le traitement de l’amiante est un enjeu prioritaire”, assure ainsi le ministère. Après avoir mis sur orbite une “cellule du bâti scolaire” en juillet 2019 pour répondre à la problématique, de nouveaux développements sont annoncés pour exploiter les rapports de diagnostic. “Un projet spécifique à l’amiante dans les bâtiments scolaires sera conduit en lien étroit avec le ministère des solidarités et de la santé ainsi que celui de la transition écologique et solidaire visant notamment à numériser l’exploitation des diagnostics transmis par les opérateurs de repérage aux services de l’État.” 

Question écrite n°22760 de M. Christophe Lejeune (La République en Marche – Haute-Saône) publiée au JO le 10/09/2019 – Réponse du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse publiée au JO le 17/12/2019.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire