Habitat indigne: 5 000 signalements par an en région parisienne

avril 20 11:16 2018 Imprimer cet article

C’est le chiffre communiqué ce jeudi, lors d’une réunion du Pôle parisien de lutte contre l’habitat indigne avec tout ce que la région peut compter d’acteurs publics (Ville de Paris, Parquet de Paris, Préfecture, ARS, Caf…). Créé en 2013, ce pôle a vocation à élargir le partenariat pour renforcer la lutte contre le logement indigne. La lutte contre le saturnisme représente naturellement une préoccupation du pôle; une préoccupation de premier plan, puisqu’un risque d’exposition au plomb est considéré comme une urgence sanitaire, nécessitant un passage en travaux d’office.

Dans le cadre de la lutte contre le saturnisme, quelque 200 diagnostics ont été réalisés en 2017, dont 90% se sont révélés positifs, selon le communiqué diffusé jeudi. Au total, la région parisienne compterait quelque 170 000 logements potentiellement indignes. Certes, tous les logements ne renferment pas du plomb dégradé -la notion de logement indigne se veut  plus large (logements sur-occupés, logements portant atteinte à la sécurité ou à la santé, locaux impropres)-, le plomb apparaît comme une problématique très présente. Selon les chiffres officiels, un tiers des enfants détectés pour saturnisme en 2016 habitaient la région parisienne. La même année, plus de 1 100 procédures de police avaient été engagées, toujours en Ile-de-France, pour habitat indigne.

 

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.