Diagnostic immobilier: un guide de préconisations sanitaires pour poursuivre l’activité

avril 10 14:04 2020 Imprimer cet article

Après le BTP, le diagnostic immobilier. Face au Covid-19, la profession se dote à son tour de protocoles qui lui permettront de répondre aux interventions urgentes et prioritaires. Ce “guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la filière du diagnostic immobilier et du repérage amiante” -c’est son nom- est le fruit d’une large concertation avec près d’une trentaine d’acteurs de la profession, fédérations, réseaux, fournisseurs…

Les jours passent, les entreprises du diagnostic immobilier voient leur trésorerie s’épuiser. Guère plus d’un à deux mois, dans la plupart des cas. Dans un communiqué, Thierry Marchand, président de la Chambre des diagnostiqueurs de la Fnaim, tire la sonnette d’alarme. “Sans chiffre d’affaires et si la période de confinement dure en mai et au-delà, nous aurons des destructions d’emploi, des fermetures de cabinets dans les structures qui n’ont pas un niveau de fonds propre suffisant. La filière comporte plus de 10 000 diagnostiqueurs pour 4 800 entreprises. Nous pouvons perdre 10 à 20% des entreprises si le confinement dure trop longtemps et si l’activité est réduite post confinement.”  Le patron de la CDI Fnaim souligne l’urgence de la situation, “ce qui se joue maintenant va bien au-delà du Covid-19, c’est la structuration de la filière pour l’après-épidémie”.

Le message évolue, après avoir appelé tous les diagnostiqueurs de France et de Navarre à stopper leur activité, il s’agit aujourd’hui de songer à une reprise. Après tout, le BTP est appelé à retrouver le chemin des chantiers, les notaires ont désormais les clés pour débloquer les ventes, du coup, les opérateurs pourraient être un peu plus sollicités qu’ils ne l’ont été au cours des dernières semaines. Reprendre oui, mais pas dans n’importe quelles conditions. La version provisoire de ce guide en accès libre sur le site de la Chambre des diagnostiqueurs de la Fnaim constitue un premier pas. En une douzaine de pages, ce document guide les chefs d’entreprises dans la hiérarchisation des risques (risque très faible, faible, moyen ou fort), rappelle les consignes générales (gestes barrières, lavage des mains, port de masque…), détaille les procédures à intégrer aux modes opératoires… Exemple tout simple, comment récupérer des clés ou un document chez un client? Le guide énumère ainsi 12 étapes pour éviter tout risque de contamination à cette occasion.

“Dans le contexte de cette crise sanitaire d’ampleur exceptionnelle, la mise en œuvre de ces mesures est une condition incontournable des activités de la filière du diagnostic immobilier et du repérage amiante. Il appartient à chaque entreprise d’évaluer sa capacité à s’y conformer”, ajoute la CDI Fnaim. Ce guide reste une version provisoire et devrait évoluer prochainement en intégrant notamment des fiches de l’OPPBTP auquel le document a justement été soumis. Thierry Marchand annonce également d’autres modifications au cours des prochaines semaines en lien avec l’évolution du risque sanitaire.

Télécharger le guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la filière du diagnostic immobilier et du repérage amiante

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire