Le gouvernement valide les préconisations sanitaires proposées par les entreprises du BTP

Le gouvernement valide les préconisations sanitaires proposées par les entreprises du BTP
avril 03 14:07 2020 Imprimer cet article

Souvent à l’arrêt depuis la mi-mars, le secteur du BTP devrait retrouver le chemin des chantiers. Un accord avait déjà été trouvé entre les organisations professionnelles et le gouvernement le 21 mars, un guide de bonnes pratiques destinées aux entreprises du BTP diffusé ce jeudi 2 avril par l’OPPBTP vient compléter le dispositif. Aussitôt validé par l’ensemble des ministères concernés, ce guide permettra aux entreprises de définir et conforter les processus pour poursuivre les chantiers en garantissant la sécurité et la santé des salariés.

Selon l’OPPBTP, “tous les types de chantiers sont concernés : des plus simples, qui peuvent nécessiter des adaptations légères, comme par exemple des chantiers où un artisan intervient seul, aux plus complexes, qui nécessitent souvent l’adaptation des plans généraux de coordination, adaptation déjà en cours pour beaucoup d’entre eux”. Une bonne part des chantiers du BTP actuellement à l’arrêt devrait ainsi redémarrer de sorte que seuls ceux “dans l’impossibilité d’adapter leur fonctionnement ou de mettre en œuvre les recommandations applicables” pourront recourir au dispositif d’activité partielle.

Moralité, plus rien n’empêche la reprise d’activité dans le BTP. Dans son communiqué, le gouvernement ajoute également avoir adressé une circulaire aux préfets “afin que ceux-ci veillent à la poursuite et à la reprise des chantiers”. Cette reprise devrait logiquement se traduire par un regain d’activité du côté des diagnostiqueurs immobiliers, notamment sur les prestations amiante. Le gouvernement annonce d’ailleurs “un travail complémentaire” pour compléter l’ensemble des dispositions pour les autres intervenants d’un chantier tels que les maîtres d’ouvrage, les architectes, bureaux d’études ou coordinateurs sécurité. Le diagnostiqueur immobilier n’est pas cité, mais les fédérations, Fidi et CDI Fnaim, travaillent déjà de leur côté à des guides de reprises d’activité.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire