Re-certification : la fronde des parlementaires

avril 11 17:18 2012 Imprimer cet article

Les actions menées par les diagnostiqueurs à l’instar du collectif « Non à la re-certification », seraient-elles en train de porter leurs fruits ? Au Sénat ou à l’Assemblée nationale, des parlementaires s’interrogent désormais sur la pertinence du tout nouveau dispositif de re-certification.

Après la question du sénateur Alain Gournac (UMP, Yvelines, lire article), après celle du député Paul Durieu (UMP, Vaucluse, lire article), deux nouvelles questions écrites viennent de surgir au JO de ce 10 avril, sous la plume de Martine Faure (PS, Gironde) et Michel Diefenbacher (UMP, Lot-et-Garonne). « Une nouvelle réglementation menace ces professionnels (les diagnostiqueurs, ndlr) qui devront acquitter un droit d’entrée de 15 000 euros (formation préalable et examen de certification) et renouveler ensuite tous les cinq ans la certification obtenue. Selon la Fédération du diagnostic du bâti (FNECI), cette mesure entraînera la disparition de la moitié des entreprises – incapables de financer ces formations – et ralentira les transactions, faute d’experts pour réaliser les diagnostics obligatoires », alerte Martine Faure.

Même son de cloche chez son collègue du Lot-et-Garonne. « Si une formation régulière de mise à niveau est justifiée tant les normes et les matériaux évoluent, il paraît surprenant que cet examen doive être repassé tous les cinq ans, exigence qui n’est pas imposée aux autres professions. Les diagnostiqueurs font remarquer qu’un grand nombre d’entre eux ont été exclus durant la phase de surveillance et non lors la phase initiale. »

En conséquence, les deux députés demandent au Gouvernement de réexaminer le processus de certification. « En concertation avec les organisations professionnelles » précise encore Martine Faure.

– Consulter la question de Martine Faure (PS)
– Consulter la question de Michel Diefenbacher (UMP)

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire