Radon : 12 millions de personnes potentiellement exposées à des concentrations élevées

Radon : 12 millions de personnes potentiellement exposées à des concentrations élevées
novembre 07 17:00 2019 Imprimer cet article

Même si on en parle davantage, le radon reste largement méconnu du grand public. L’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) profite de la journée européenne du radon, ce 7 novembre, pour rappeler combien le radon est un enjeu de santé publique.

Un chiffre pour s’en convaincre. Selon l’ASN, en France, 12 millions de personnes réparties à travers 7000 communes “sont potentiellement exposées à des concentrations élevées en radon”. “1 000 nouveaux cas de cancer du poumon par an seraient attribuables au radon et jusqu’à 4 000 nouveaux cas par an, en tenant compte de l’association radon-tabac”, selon le communiqué de l’ASN.

Le rapport d’activité 2018 de l’ASN, publié peu avant l’été, illustre le chemin qui reste encore à parcourir en matière de prévention du risque radon. Car même si la réglementation a abaissé en 2018 le seuil de la concentration dans les immeubles bâtis à 300 Bq/m3, l’ASN rappelle, études à l’appui, qu’une exposition faible (200 Bq/m3) sur une durée de vingt à trente ans, peut aussi être source de cancer.

Il demeure par ailleurs des concentrations élevées. En témoigne la campagne 2017-2018 dans les établissements scolaires: si 525 d’entre eux affichaient un taux inférieur à 400 Bq/m3, 106 affichaient une concentration entre 400 Bq/m3 et 1000 Bq/m3 et 27, une concentration supérieure à 1000 Bq/m3 !

 

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire