Tertiaire : la performance énergétique grignote du terrain

février 09 16:11 2018 Imprimer cet article

Même si on reste très loin du compte, c’est ce qui ressort du récent baromètre de l’Observatoire de l’immobilier durable (OID).

Selon cette étude qui s’appuie sur quelque 7000 bâtiments pour environ 27 millions de m2, la performance énergétique s’améliore sensiblement : 429 kWhEP/m².an en 2016, elle atteint 422 kWhEP/m².an en 2017. « Une évolution qui confirme la tendance à la baisse de 2% par an des consommations réelles en énergie primaire des bâtiments de bureau à climat normal », relève l’OID. Ce ne sera toutefois pas suffisant pour atteindre l’objectif attendu du décret tertiaire de -40% de consommation d’ici 2030, l’équivalent de 257 kWhEP/m².an.

Le baromètre montre aussi la répartition des DPE dans le tertiaire avec des écarts singuliers selon les typologies de bâtiments. Si les centres commerciaux affichent une étiquette C en moyenne, en revanche, le petit commerce, apparaît très majoritairement en G.


Accéder au baromètre de l’OID

 

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.