Audit énergétique. Les discussions en cours pour l’accès au marché

Audit énergétique. Les discussions en cours pour l’accès au marché
octobre 28 13:00 2021 Imprimer cet article

Après la mise en consultation du projet d’arrêté définissant le contenu de l’audit énergétique n’incluant pas les diagnostiqueurs immobilier, les professionnels se mobilisent.

Prévu par la loi Climat et résilience, l’audit énergétique sera obligatoire pour les logements de classes D, E, F et G, en monopropriété, proposés à la vente. Méthode 3CL 2021 pour le calcul de la performance énergétique, préconisation de travaux… Il s’inscrit dans la continuité du nouveau DPE.

Pour Etienne Ternisien, référent énergie à ITGA, la réalisation de l’audit par les diagnostiqueurs immobiliers serait la garantie d’avoir « une cohérence technique entre les résultats du DPE et de l’audit. Cela éviterait également les problématiques de délais liées à l’intervention d’un autre professionnel. Les diagnostiqueurs sont légitimes et ont intérêt à se lancer sur ce marché. Certains peuvent le faire dès aujourd’hui, sous conditions d’une qualification supplémentaire. Il faut seulement que l’accès au marché soit simplifié ».

Pour le moment, l’arrêté renvoie au décret du 30 mai 2018, pour la définition de l’auditeur. Ce dernier doit détenir un signe de qualité RGE. Une expérience en audit énergétique ou en rénovation est requise pour le passer, mais elle n’est pas encore reconnue pour tous les diagnostiqueurs.

Formation complémentaire

Les fédérations professionnelles se mobilisent et ont contacté le ministère à ce sujet. « La filière satisfait aux exigences pour réaliser un audit, notamment les diagnostiqueurs certifiés DPE avec mention, à condition qu’ils suivent 3 jours de formation complémentaire, pour prendre en compte, entre autres, le protocole de chiffrage des travaux, les types de travaux à préconiser… », explique Thierry Marchand, président de la CDI-Fnaim.

La Fidi préconise aussi de faire évoluer le dispositif de certification énergie avec l’ajout d’une mention audit énergétique dans le périmètre de la certification. Un moyen de « sécuriser la réalisation de ces audits », en ajoutant une formation spécifique et qui permettrait « un déploiement rapide ». Un enjeu capital : l’audit énergétique entrera en vigueur le 1er janvier 2022, pour les logements en F ou G.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire