Valeur verte: l’étiquette énergétique est moins importante pour les petits logements

octobre 13 14:55 2020 Imprimer cet article

Comment se porte la valeur verte des logements? Sans surprise, l’enquête annuelle publiée par les Notaires de France montre combien cette valeur verte, fondée sur la performance énergétique du bien tend à prendre de l’importance. Petite nouveauté par rapport aux enquêtes précédentes, l’étude s’intéresse à l’impact selon la taille du logement.

À dire vrai, l’enquête confirme beaucoup de choses déjà dites par le passé. Les logements vertueux (avec une classe énergétique A ou B) bénéficient ainsi d’une plus-value par rapport à une étiquette moyenne D, qui varie d’une région à l’autre: +20% pour un appartement en Occitanie, + 16% pour une maison dans le Grand-Est, + 15% pour un appartement en Normandie… Et à l’inverse, les logements classés F ou G subissent une décote pouvant aller jusque -18% pour un appartement en Nouvelle-Aquitaine, ou – 13% pour une maison du Grand-Est.

Si la performance énergétique semble ainsi influer sur le prix, en revanche, une étiquette F ou G ne semble pas (encore?) rédhibitoire pour les acquéreurs. Les logements énergivores représentent toujours une part importante des ventes dans de nombreuses régions : 17% dans le Grand-Est et en Bourgogne – Franche-Comté, 16% dans le Centre Val-de-Loire et en Normandie, 14% dans les Hauts-de-France et la région Auvergne Rhône-Alpes. Autrement dit, si la performance énergétique est devenu un critère dans le prix, elle ne l’est pas encore forcément dans l’achat.

D’ailleurs, à l’unisson des études déjà réalisées par le passé, cette enquête montre combien cette fameuse étiquette perd de son influence dans les zones tendues, à commencer par Paris et sa petite couronne où les moins-values restent très contenues (-2% à Paris pour une étiquette F ou G). Plus généralement, l’effet d’une mauvaise étiquette reste moins important sur le marché des appartements par rapport à celui des maisons.

Enfin – et c’est une nouveauté-, l’étude montre l’impact du DPE selon la taille du logement. Plus le logement est petit, plus la moins-value semble importante lorsque celui-ci est classé F ou G. “En appartements, la moins-value est toujours moins importante qu’en maisons, mais également plus élevée pour les studios (-8% en moyenne à, que pour les appartements plus grands (moins de 5% en moyenne)”, expliquent les Notaires de France.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire