Rénovation énergétique : la DGCCRF alerte sur des pratiques commerciales trompeuses

Rénovation énergétique : la DGCCRF alerte sur des pratiques commerciales trompeuses
octobre 23 14:17 2019 Imprimer cet article

Et ces pratiques trompeuses, voire même agressives, seraient largement répandues. Selon l’enquête de la répression des fraudes menée en 2018 et dévoilée début octobre, 56% des 469 établissements contrôlés présentaient des anomalies.

La DGCCRF relève ainsi « de nombreuses pratiques commerciales trompeuses ayant conduit à des préjudices financiers parfois graves pour les consommateurs » : non-respect des dispositions en matière de vente à domicile, absence d’information sur le droit à la rétractation, et on en passe. Tout est bon pour faire signer le client vite, très vite même. Quitte à mettre en avant un partenariat fictif avec une collectivité, ou à se réclamer de l’Ademe, du ministère ou de la préfecture.

Les chiffres sont éloquents, cette enquête a débouché sur 234 avertissements, 74 injonctions administratives, 180 procès-verbaux et 74 procès-verbaux administratifs. Tout ça pour un peu moins de 500 entreprises, “principalement de petites structures, mobiles et éphémères, pouvant parfois compter dans leurs effectifs plus de commerciaux que d’ouvriers”.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire