Radon : surveillance dosimétrique dans les locaux de travail des zones concernées

Radon : surveillance dosimétrique dans les locaux de travail des zones concernées
juillet 05 09:45 2019 Imprimer cet article

Un nouvel arrêté concernant la surveillance de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants vient d’être publié au JO du 3 juillet 2019. Il ne concerne pas directement les diagnostiqueurs immobiliers, puisque ces derniers ne portent pas de dosimètre passif individuel, et ne rentrent pas en zones réglementées pendant leur vérification.

À noter cependant, si les cabinets de diagnostic se situent en rez-de-chaussée ou en sous-sol, dans les zones 2 et 3 définies par l’arrêté du 27 juin 2018, les salariés concernés par une exposition au radon pourraient être soumis à dosimétrie radon, et donc être rattachés au système d’information de la surveillance de l’exposition aux rayonnements ionisants (SISERI).

Le texte détaille les informations à communiquer à SISERI, et l’annexe IV du présent arrêté indique les modalités de surveillance dosimétrique individuelle de l’exposition au radon.

Arrêté du 26 juin 2019 relatif à la surveillance individuelle de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants

Merci à Pierre Muglioni, gérant et directeur technique d’ACE RX (expertise et formation en radioprotection) pour son éclairage.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire