Promesse de vente sans mention de surface : motif insuffisant pour annuler la vente

décembre 24 11:07 2018 Imprimer cet article
L’absence de la superficie privative dans la promesse de vente peut-elle entraîner la nullité de la vente ? Non, répond la Cour de cassation qui vient de trancher dans un
Vous devez être abonné pour accéder au contenu de cette page.

Abonnement 1 an Dimag + E-dimag
Déjà abonné ?