Près d’un tiers des transactions immobilières se font de particulier à particulier

décembre 23 13:41 2016 Imprimer cet article

Exactement 31% en 2016, selon la marque Immobilier.notaires.fr qui regroupe quelque 2000 études notariales en France. Cette récente enquête dévoilée mi-décembre montre aux diagnostiqueurs l’intérêt d’être visible sur internet pour capter ces vendeurs. Deuxième enseignement, la part de marché des prescripteurs traditionnels du diagnostic immobilier ne bouge pas au fil des ans ; malgré l’avènement d’internet et de mastodontes de l’annonce immobilière qui encouragent pourtant le particulier à particulier. Selon l’étude d’Immobilier.notaires.fr, la part des transactions immobilières entre particuliers oscille depuis 15 ans entre 25 et 35%, sans qu’il soit possible de dégager une tendance.

Qu’est-ce qui pousse les particuliers à se dispenser d’un agent immobilier ? Parmi les causes avancées, on retrouve sans surprise “le montant trop élevé des commissions” d’agences et également “l’absence de perception du service rendu par les intermédiaires” si l’on en croit la récente étude de CCM Benchmark Institut. Les Notaires de France en profitent pour promouvoir leur site Immobilier.notaires.fr et ne se privent pas de rappeler que “les honoraires de négociation perçus par les notaires sont en moyenne de 3,5%, ce qui, malgré la libéralisation du tarif, reste inférieur à la rémunération des agences immobilières”.

 

marchepap

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire