Pas de diagnostic mérule « à court terme »

juin 03 15:42 2011 Imprimer cet article

En mars dernier, Jean-Claude Fruteau, député de La Réunion (PS) interpellait le secrétaire d’Etat au logement sur la nécessité d’inclure le contrôle de la présence de la mérule dans la liste des diagnostics obligatoires, lors de la vente d’un bien. La réponse a été publiée au JO courant mai : pas question de créer, « à court terme », un diagnostic mérules obligatoire. Tout bonnement parce que « la présence de champignons lignivores, et notamment de mérules dans les constructions n’est intrinsèque ni à un climat, ni à un type constructif ».

Rappelant combien l’apparition du vorace champignon est liée à « la rupture de l’équilibre hydrique », le ministère rappelle que « les mérules ne peuvent pas infester une maison bien conçue et normalement entretenue ». « Sa propagation se limite aux zones et matériaux où la teneur en eau est anormale, à la différence des termites qui vivent en colonie et se propagent de proche en proche ».

Consulter la question et sa réponse : http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-101799QE.htm

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire