Nouvelle campagne de mesures sur la pollution intérieure des logements

décembre 13 16:03 2016 Imprimer cet article

Le 5 décembre dernier, le ministère du Logement a lancé une nouvelle campagne nationale sur la qualité de l’air intérieur dans les logements, la CNL2. Menée par l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (Oqai), sous la présidence reconduite d’Andrée Buchmann, la campagne de mesures devrait débuter en 2017.

L’Oqai avait déjà été missionné pour effectuer une première campagne nationale de mesures dans les logements entre 2003 et 2005. Les données mesurées à l’époque (allergènes d’animaux, CO, COV, particules inertes, radon, rayonnement gamma, CO2, température et humidité relative, débit d’air…) avaient été recueillies auprès de 567 résidences principales, et avaient mis en évidence la présence de ces polluants à des niveaux quantifiables, dans la majorité des logements du parc.

L’objectif de l’observatoire est également d’informer les particuliers sur cette problématique, bien souvent ignorée. Une étude récente démontre en effet que seuls 15% des Français ont conscience de la mauvaise qualité de l’air intérieur, qui est pourtant responsable de 20 000 décès par an en France.

Cette nouvelle campagne permettra de réévaluer « l’état de l’exposition des occupants de logements aux polluants de l’air intérieur », et d’établir une évolution de la qualité de l’air intérieur par rapport à la première campagne de mesures.

Lire le communiqué du ministère du Logement

Consulter les publications de l’Oqai

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire