LE CHIFFRE

avril 04 09:03 2019 Imprimer cet article

C’est le taux de mobilité résidentielle enregistré par l’observatoire Clameur en 2018, dans le parc locatif. Autrement dit, près d’un locataire sur trois a déménagé au cours de l’année écoulée.

La mobilité résidentielle augmente par rapport à 2017 (28,4%), mais avec de fortes disparités selon les régions. Record de mobilité pour les Pays-de-la Loire (42%) quand l’Ile-de-France affiche un taux de mobilité plus modeste (24,3%). Le bilan 2018 de l’association Clameur dévoilé fin mars montre également que l’effort d’amélioration et d’entretien des logements ne cesse de baisser depuis le début de la décennie. « Sur un marché baigné d’incertitudes, l’effort d’amélioration et d’entretien des logements (les relocations après travaux) a de nouveau reculé en 2018, pour s’établir à 13,3 %, le plus bas niveau que Clameur a observé depuis 1998. «