L’Union Française de l’Électricité livre ses recommandations sur la fiabilisation du DPE

L’Union Française de l’Électricité livre ses recommandations sur la fiabilisation du DPE
février 12 09:18 2019 Imprimer cet article

L’appel à contribution lancé par la DHUP et le Plan Bâtiment Durable a pris fin le 1er février dernier, et en attendant la réunion plénière de conclusion en présence des contributeurs, le 19 février prochain, certains organismes professionnels ont déjà publié quelques recommandations.

C’est le cas de l’Union Française de l’Électricité (UFE), qui propose, dans un document de six pages, plusieurs pistes pour répondre au questionnaire lancé par les pouvoirs publics, qui reprennent pour la plupart les axes d’amélioration précédemment évoqués pour le DPE.

L’association recommande notamment de :

  • généraliser la méthode de calcul conventionnel pour tous les bâtiments résidentiels et supprimer la possibilité de réaliser un DPE sur la base de factures d’énergie pour les bâtiments résidentiels construits avant 1948 ;
  • mettre à jour les coefficients relatifs aux performances des équipements (notamment PAC) et prendre en compte, lorsque cela est possible, les valeurs certifiées par les constructeurs ;
  • rendre obligatoire une visite préalable du logement avant la réalisation du DPE ;
  • mettre en place un programme CEE pour s’assurer de la bonne conformité des DPE réalisés ;
  • simplifier la méthode de calcul en réduisant le plus possible le nombre de données d’entrée, tout en fiabilisant les paramètres les plus influents tels que la surface d’habitation et l’altitude ;
  • s’interroger sur le caractère compréhensible et directement utilisable du DPE par les ménages, qui cherchent généralement à le comparer à leurs données de consommation d’énergie renseignées dans leur facture ou plus directement à leur facture ;
  • faire progresser la pertinence des recommandations via le développement du recours au passeport rénovation, et que ces recommandations puissent conduire le propriétaire ou l’acquéreur à mener des travaux permettant à terme l’atteinte des objectifs énergétique et climatique fixés par les derniers textes en vigueur ;
  • mettre en place un abattement fiscal pour favoriser les bâtiments affichant une bonne performance DPE, ce qui pourrait être un moyen supplémentaire de déclencher des actions d’efficacité énergétique et encouragerait les propriétaires des bâtiments à faire progresser le DPE de leur bien ;
  • maintenir une méthode de calcul la plus proche possible de la méthode retenue dans le décret tertiaire pour évaluer la performance énergie et carbone des bâtiments tertiaires ;
  • donner accès à l’ensemble des parties prenantes aux données qui seraient hébergées par l’Observatoire National de la Rénovation Energétique.

Consulter la note de position de l’UFE sur la fiabilisation du diagnostic de performance énergétique.

L’UFE est l’association professionnelle du secteur de l’électricité. Elle porte les intérêts de ses membres, producteurs, gestionnaires de réseaux, fournisseurs d’électricité, fournisseurs de services d’efficacité énergétique, dans les domaines social, économique et industriel.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.