L’étiquetage énergétique des biens électroménagers évoluera d’ici à 2020

juin 14 15:11 2018 Imprimer cet article

L’étiquette énergétique va évoluer. Pas celle du DPE, celle affichée par un tas de produits électroménagers. Une bonne nouvelle pour le diagnostiqueur, car ce nouvel étiquetage lui évitera peut-être à l’avenir d’expliquer au particulier pourquoi son bien est classé en D, et non en A+++.

Les diagnostiqueurs regrettent souvent ce décalage entre l’étiquette du diagnostic et celle des réfrigérateurs, téléviseurs et autres biens électroménagers. Il faut reconnaître qu’il est désormais très difficile de trouver un appareil électroménager autrement classé qu’en A+, A++ ou A+++. En juin 2017, le Parlement européen avait approuvé une réforme de cet étiquetage pour restaurer l’échelle de A à G et supprimer les notations A+, A++ et A+++. L’Europe estimait en effet que l’introduction du A+ et des classes supérieures en 2010, avait réduit l’efficacité du dispositif.

La réforme vient d’être traduite en droit français par un décret publié au JO de ce 14 juin. Elle s’appliquera d’abord sur six appareils de consommation courants (réfrigérateurs, lave-linge, téléviseurs, sèche-linge…) d’ici à 2020 avant d’être déclinée à l’ensemble des biens électroménagers.

Décret n° 2018-479 du 12 juin 2018 relatif à l’étiquetage énergétique

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.