Le nouveau DPE arrivera bel et bien au 1er juillet 2021

Le nouveau DPE arrivera bel et bien au 1er juillet 2021
juin 10 13:27 2021 Imprimer cet article

Entre les demandes pour laisser cohabiter ancien et nouveau DPE au moins quelques mois, ou les souhaits (voire les rumeurs) d’un report, la plus grande confusion règne. Disons-le, un nouveau report -on rappelle qu’avant la Covid, ce nouveau DPE devait arriver au 1er janvier- semble pourtant exclu. Le diagnostic répond désormais à des enjeux politiques, il entrera donc bel et bien en vigueur dès le 1er juillet. Coûte que coûte.

Les textes sont sortis, le guide du Cerema également, des formations sont désormais dispensées, c’est du côté des logiciels que cela bloque aujourd’hui. Reconnaissons-le, les éditeurs n’y sont pour rien. Des correctifs ont été apportés à la méthode de calcul publiée en avril, la nouvelle base de l’Ademe n’est pas encore opérationnelle (annoncée pour le 11 juin) et les éditeurs de logiciels ont encore reçu un nouveau moteur de calcul début juin. Certains ont pourtant commencé à diffuser des versions tests auprès de leurs clients, une course contre la montre est engagée. Les logiciels ne seront pas totalement validés au 1er juillet comme le prévoyaient les textes, qu’importe, le ministère ajuste la procédure d’évaluation avec une étape intermédiaire.

Les éditeurs disposent jusqu’à la mi-juin pour auto-évaluer les 12 premiers cas-tests qui portent sur le logement (maison et appartement). S’ouvrira ensuite une période d’approbation transitoire jusque la fin d’année. Du 1er juillet au 31 août 2021, les logiciels seront validés sur la base de 12 autotests déjà reçus, puis du 1er septembre au 31 décembre 2021, ils le seront sur la base de ces 12 autotests auxquels s’ajouteront 28 autres à venir. Pour faire entrer cet aménagement dans les clous, le ministère prévoit par ailleurs une modification à la marge de l’arrêté méthode publié en avril.

Très concrètement, les opérateurs devront donc utiliser un nouveau logiciel dès juillet pour fournir un nouveau DPE conforme aux attentes; un logiciel qui aura effectué une demande de validation avec un rapport d’autocontrôle sur les 12 premiers autotests. En théorie, le DPE logement ne devrait pas poser de soucis même si des bugs ne manqueront pas de survenir. Pour le DPE à l’immeuble, en revanche, les logiciels ne seront pas totalement opérationnels, notamment pour le système d’échantillonnage autorisé par la nouvelle méthode afin de permettre la réalisation d’un DPE collectif.

Du côté de la Chambre des diagnostiqueurs de la Fnaim, Thierry Marchand se veut positif. Pas question de parler ou de dispositif “bancal”  ou “non fiable“, le président de la Chambre préfère évoquer “une montée en puissance du DPE au cours des prochaines semaines“. Car l’enjeu, parfois mal mesuré, est colossal pour le diagnostiqueur.  “Notre profession doit se monter dynamique pour répondre aux enjeux climatique, économique, mais aussi en termes de réputation. Les diagnostiqueurs doivent bien comprendre que ce nouveau DPE n’est pas une simple réforme, c’est un saut dans l’inconnu. Le nouveau diagnostic suggère une approche totalement différente puisque tout devra être justifié, observé et mesuré. Autrement dit, il ne sera plus possible de faire le DPE dans l’heure parce qu’un notaire le réclame pour signer l’acte.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire