Le marché de l’ancien pèse 161 milliards d’euros

novembre 21 17:56 2014 Imprimer cet article

L’Insee annonce la publication de son étude annuelle « France, Portrait social, édition 2014 ». Près de 250 pages qui fourmillent de chiffres, statistiques et autres repères et qui fournissent une photographie de la France.

Au chapitre logement, quelques chiffres ne sont pas sans intérêt. En 2012, le marché de l’acquisition dans l’ancien a représenté 161,1 milliards d’euros (contre 180,8 Md€ en 2011). En y ajoutant les travaux (47,4 Md€) ou les investissements dans le neuf (76,7Md€), les dépenses de l’activité immobilière ont pesé 285,2 milliards d’euros en 2012 en France. A titre de comparaison, le marché des diagnostics immobiliers ne pèse que quelques centaines de millions d’euros par an.

Concernant le parc hexagonal, la publication actualise aussi quelques données. Au 1er janvier 2014, le parc français comptait 34,1 millions de logements ; soit 1,1% de plus qu’en 2013 (environ 350 000 logements supplémentaires).

L’ouvrage renseigne également sur l’inconfort du parc hexagonal : en 2012, 1,4 million de logements (environ 5%) ne disposaient pas de chauffage central ou électrique tandis que 6,7 millions de logements (24%) étaient considérés par leurs occupants comme « difficiles ou trop coûteux à chauffer ». Enfin, près de 12 % de logements « présentent des fuites dans la toiture, ont des murs ou des sols humides ou bien encore des moisissures dans les cadres de fenêtre ou au sol ».

Accéder au recueil Insee « France, Portrait social, édition 2014 »

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire