Le facteur en agent de la rénovation thermique ?

octobre 17 10:57 2014 Imprimer cet article

Et si la Poste avait un rôle à jouer dans la transition énergétique ? Quitte à empiéter sur les plates-bandes du diagnostiqueur et du DPE. Idée farfelue ? Pas sûr. Dans une interview accordée à la Dépêche du Midi, Philippe Wahl, son PDG, évoque un éventuel rôle des postiers dans la mue énergétique de la France : un de ces « nouveaux métiers qui s’offrent à eux », auquel il faudra, bien entendu les former.

« Qui mieux que La Poste est capable d’aider à identifier les cinq millions de logements en France qui sont des passoires énergétiques ?, explique-t-il le plus sérieusement du monde. Le postier est le chaînon manquant entre la volonté du pays de rénover son parc de logement et le passage à l’acte sur le terrain. Le facteur, en qui les gens ont confiance, démarchera les ménages et les aidera à mettre en place les travaux de rénovation énergétique nécessaires. Seule La Poste qui emploie 90 000 facteurs sillonnant la France a une telle force de frappe sur le terrain. »

L’idée a déjà fait son chemin semble-t-il. Lors de l’examen du projet de loi relatif à la transition énergétique, en commission spéciale, fin septembre (compte-rendu des débats), le député Julien Aubert (UMP, Vaucluse) avait évoqué cette éventualité. Extrait du compte-rendu du 25 septembre : « Le directeur départemental de La Poste m’expliquait que la baisse de l’activité liée à la distribution courrier conduisait à la recherche de nouveaux métiers comme le gardiennage, la rénovation thermique… Des réseaux existants peuvent donc être amenés à évoluer. »

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire