LDI dénonce l’application déficiente par le Cofrac pour l’accréditation des organismes certificateurs

LDI dénonce l’application déficiente par le Cofrac pour l’accréditation des organismes certificateurs
novembre 12 10:28 2019 Imprimer cet article

LDI ne prend pas de pincettes. L’association Les Diagnostiqueurs indépendants dénonce « l’application déficiente par le Cofrac de la norme EN ISO/CEI 17024 pour l’accréditation des organismes certifiant les opérateurs de diagnostic immobilier ». Un nouveau coup de tonnerre pour la profession, après la remise en cause du dispositif de certification par AC Environnement.

“La compétence parfois douteuse des examinateurs, le comportement irrespectueux des examinateurs envers les candidats, la connivence entre les activités de formation et de certification, la dénaturation de la procédure de surveillance qui confond les obligations des personnes avec celles de leurs entreprises, le coût dissuasif de la certification, l’iniquité du nouveau « contrôle sur ouvrage global », de difficulté aléatoire (…).” LDI a établi une liste des non-conformités, à la suite d’une enquête via internet réalisée en 2019 auprès de l’ensemble des diagnostiqueurs immobiliers. Pour l’association, la norme « n’est pas une coquille vide » et ses « dispositions contraignantes » doivent être appliquées.

Allant encore plus loin, l’association annonce que si des actions correctives ne sont pas mises en place rapidement, elle déposera plainte auprès de l’association européenne d’accréditation (EA) pour non respect de l’accord européen multilatéral sur l’accréditation. « Le Cofrac ne joue pas son rôle d’organisme indépendant, tenu d’appliquer la norme européenne, non de suivre servilement des arrêtés qui, en méconnaissance de cette norme, portent préjudice aux professionnels du diagnostic immobilier ».

ecrire un commentaire

1 Commentaire

  1. PETIT
    novembre 26, 13:20 #1 PETIT

    Bonjour,
    Je vous confirme en tant que particulier qu’il y a un soucis sur la qualité des diagnostics.Le premier diagnostic qui m’a été transmis en tant qu’acheteur négatif, j’ai signalé la présence de dalles douteuses dans une cuisine qui se trouvait sous un revêtement plastique non collé et sans double face…. Du coup je reçois un diagnostic positif 10 jours après, dont la date est la même celle du premier diagnostic.
    Suite à l’achat, je découvres des dalles dans l’ensemble de l’appartement, la plupart recouvertes par une moquette usagée posée avec un adhésif double face…
    Maintenant c’est à moi de régler le problème avec mon assureur.
    Si vous le souhaitez je peu vous transmettre les diagnostics et les photos, pour vos formations.
    Si l’un d’entre vous peux me confirmer qu’il suffit de recouvrir les dalles par une moquette pour que le diagnostic soit négatif je suis preneur.

    Reply to this comment

Ajouter un Commentaire