L’amiante, un risque sous-estimé par les assureurs

juin 08 11:39 2018 Imprimer cet article

D’après le dernier rapport Sonar de Swiss Re, numéro un mondial de la réassurance, l’amiante représente l’un des dix-huit plus gros risques sous-estimés pour les assureurs.

En cause, et sans surprise, les indemnisations des victimes qui ont coûté énormément, 100 milliards environ pour les États-unienne. Un nombre de victimes qui ne cesse d’augmenter puisque beaucoup de pays n’ont pas interdit son utilisation. Notamment dans les pays émergents qui « sous-estiment » ce risque d’après Patrick Raaflaub, directeur des risques du groupe Swiss Re, en préambule du rapport. D’autant que la maladie peut se déclarer jusqu’à cinquante ans après l’inhalation de poussières d’amiante comme le rappelle le rapport.

Selon le rapport, les assurances doivent ainsi avoir « dans leur radar » la « ré-émergence » de l’amiante.

En plus de ce « cauchemar de l’industrie », Swiss Re évoque d’autres risques très coûteux pour les assurances comme les cyberattaques, les conflits issus de la géopolitique et même, le manque de sommeil.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.