Des diagnostics immobiliers qui varient du simple au double selon les villes

Des diagnostics immobiliers qui varient du simple au double selon les villes
décembre 31 14:49 2019 Imprimer cet article

La question des tarifs revient sur la table. Cette fois, on ne parle pas de la qualité des diagnostics, juste des discordances de prix d’une ville à l’autre selon une étude de Flatlooker, agence de gestion locative en ligne, relayée par Le Figaro.

Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Lille et Rouen. Sept villes où la start-up Flatlooker a épluché les prix d’un pack de sept diagnostics (DPE, État des risques et pollutions, surface habitable, plomb, amiante, électricité, gaz). L’histoire ne renseigne pas sur les caractéristiques des biens choisis et sur le détail de la méthodologie. Résultats des courses, le tarif moyen varie du simple au double : 152,9 euros à Bordeaux et 316,5 euros à Rouen, pour une prestation censée être identique.

Marseille, Paris, Lyon, Lille et Toulouse affichent des tarifs cohérents dans une fourchette serrée, 180-195 euros. Il s’agit toutefois de prix moyens. Dans le détail, Flatlooker relève ainsi la prestation la moins chère à 124,5 euros, contre 360 euros pour la plus chère ! “Ces variations de prix s’expliquent par un jeu de l’offre et de la demande très différent d’une ville à l’autre, souligne Thomas Alazet, expert immobilier chez Flatlooker, cité par Le Figaro.fr. Nous référençons une centaine de professionnels à Paris contre seulement quelques-uns à Rouen.”

ecrire un commentaire

2 Commentaires

  1. Christophe Blais
    janvier 23, 18:33 #1 Christophe Blais

    Article reprenant une étude du Figaro complétement loufoque. Un pack de 7 diagnostics avec plomb à moins de deux cents euros TTC.

    Reply to this comment
    • Christophe Demay
      janvier 24, 10:35 Christophe Demay Auteur

      Effectivement, comme nous l’avions souligné dans l’article, il est dommage que les auteurs de cette étude n’aient pas renseigné sur la méthodologie employée. Pour autant, cette pression sur les prix est aussi observée dans la récente étude de Xerfi Research consacrée au secteur du diagnostic immobilier. Xerfi évoque à la fois un accroissement de la concurrence avec un nombre d’entreprises qui a augmenté de 3% en 2019, mais également une tendance à la baisse sur le prix du DDT commercialisé sous forme de pack, avec des réductions en cas de paiement en ligne par exemple…

      Reply to this comment

Ajouter un Commentaire