Blocage du dispositif de certification amiante: la Fidi tire la sonnette d’alarme

Blocage du dispositif de certification amiante: la Fidi tire la sonnette d’alarme
octobre 02 10:22 2019 Imprimer cet article

A l’arrêt depuis fin juillet, depuis la décision du Conseil d’État annulant l’arrêté du 25 juillet 2016. Depuis plus de deux mois, aucune certification amiante, avec ou sans mention, ne peut être délivrée par les 13 organismes certificateurs du diagnostic immobilier. Une situation qui inquiète la Fidi qui réclame une “réaction immédiate” de la DHUP avec des “mesures exceptionnelles et d’urgence”.

Bloqué, irrémédiablement bloqué, faute d’une assise réglementaire solide. La DHUP avait pourtant promis une réaction rapide en août, un projet de nouvel arrêté pour la certification amiante a même circulé durant l’été, mais à ce jour le texte n’a pas été publié. Résultat, depuis le 24 juillet, aucun organisme de certification n’a pu délivrer une certification amiante, avec ou sans mention.

La Fidi évoque ainsi des impacts “immédiats et désastreux” pour la profession. Dans le détail.

Aucun « nouvel entrant » ne peut valider son parcours long et coûteux de formation et d’examens et commencer à exercer son activité de diagnostic « amiante » : c’est pour eux une catastrophe économique et, tout simplement, de vie ;

Les entreprises qui lancent des recrutements de techniciens certifiés « amiante » ne trouvent plus de candidats : ils ne peuvent plus faire face aux nécessités de sécurisation des ventes de biens ;

Les techniciens certifiés qui arrivaient à échéance de leur « certification amiante » et ont entrepris depuis plusieurs semaines leur parcours de re-certification doivent ou vont devoir cesser leur activité de diagnostic amiante.”

“Blocage total”

Pour certains diagnostiqueurs, les conséquences sur l’activité apparaissent calamiteuses. “Ce « blocage total » sur la certification « amiante » entraîne en réalité un arrêt complet de toute activité de diagnostic pour les professionnels touchés, pour tous les biens immobiliers d’avant 1997 : la plupart des clients, notamment les particuliers (les plus nombreux) confient l’ensemble des diagnostics obligatoires à un seul opérateur – pour autant qu’il soit certifié pour les domaines à effectuer- . L’absence de certificat « amiante » entraîne donc, de fait, l’arrêt de toute leur activité sur ce type de biens.”

Pour conclure, la Fidi réclame une entrevue “dans les meilleurs délais” avec la DHUP pour “envisager les mesures exceptionnelles et d’urgence que requière cette situation exceptionnelle et d’urgence”.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire