Amiante: l’expérimentation des heaumes ventilés est prolongée

août 28 09:23 2020 Imprimer cet article

Lancée en 2018 initialement pour une période de 10 mois, l’expérimentation des heaumes ventilés sur les chantiers de désamiantage avait déjà été prolongée de 14 mois, jusque mars 2020. Encore trop court, d’autant que la crise Covid est passée par là. Un arrêté publié ce jour accorde donc une nouvelle rallonge de 12 mois pour poursuivre et achever cette expérimentation.

Car si les heaumes ventilés sont utilisés de longue date dans l’industrie nucléaire, ils doivent maintenant faire leurs preuves et être adaptés pour les activités de désamiantage. L’expérimentation qui porte sur deux modèles -la Gridel AP d’Honeywell et le Mativent de Matisec-, est donc conduite sur des chantiers avec un empoussièrement allant de 3 000 à 10 000 fibres/l. A l’issue des tests, l’IRSN est chargé de rédiger un rapport, dont les conclusions devraient, vraisemblablement, amener le ministère à ajouter (ou non) ces heaumes ventilés à la panoplie des équipements de protection individuelle (EPI) sur les chantiers de désamiantage prescrits par l’arrêté du 7 mars 2013.

Le ministère du Travail justifie ce report par l’actuelle crise sanitaire. “Ce nouveau report de délai est rendu nécessaire par la difficulté à trouver un second chantier afin de déployer l’étude avant la date butoir du 18 mars 2020, situation complexifiée par la crise sanitaire résultant de l’épidémie de covid-19 et au report sur le second semestre, voire en 2021, de nombreuses opérations de désamiantage.”, précise la notice de l’arrêté.

Arrêté du 24 août 2020 modifiant l’arrêté du 6 mars 2018 modifié relatif à l’utilisation du heaume ventilé à des fins d’étude lors d’opérations comportant un risque d’exposition aux fibres d’amiante

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire