Amiante à l’école: 13 associations interpellent le ministre de l’Education nationale

Amiante à l’école: 13 associations interpellent le ministre de l’Education nationale
novembre 25 17:26 2019 Imprimer cet article

L’amiante a l’école reste une bombe à retardement. Et le rapport qui a filtré dans la presse la semaine passée agit comme une piqûre de rappel montrant combien la situation est préoccupante. Face à l’urgence, 13 associations (*) interpellent vigoureusement au travers d’une lettre ouverte, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale pour réclamer un “plan d’action” afin “d’anticiper les situations de blocage et de prévenir les risques d’exposition à l’amiante et leurs effets pour les élèves et les personnels”.

Pêle-mêle, les 13 associations dénoncent “la communication souvent désastreuse des collectivités territoriales et des rectorats”, “l’inertie du ministère” et réclament l’application de la réglementation: la réalisation et mise à jour des DTA, les repérages avant-travaux “y compris pour les travaux de maintenance”, la formation SS4 des agents de maintenance et d’entretien… Et pour veiller à la bonne information des usagers, les associations réclament également “la constitution d’une base de données consultable par tous, afin d’établir un état des lieux exhaustif de la présence d’amiante dans les établissements scolaires“. Un vœu formulé de (très) longue date, mais resté pieux jusqu’à présent.

 

(*) Liste des associations signataires: FCPE, FERC CGT, FSU, Sud Education Union syndicale Solidaire, UNL, Andeva, Association des victimes de l’amiante, Association Henri Pézerat, Ban Asbestos France, Comité anti-amiante Jussieu, Urgence amiante écoles, Urgence santé Brassens, Association des victimes de l’amiante dans les locaux de l’éducation des Bouches-du-Rhône.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire