Vente annulée : le vendeur avait omis d’informer l’acquéreur d’un épisode de sécheresse

février 09 12:55 2018 Imprimer cet article
L’arrêt rappelle, si besoin en était, toute l’importance de l’état des risques. Parfois vu comme le parent pauvre du diagnostic, l’absence de cette information acquéreur peut cependant casser la vente.
Vous devez être abonné pour accéder au contenu de cette page.

Abonnement 1 an Dimag + E-dimag
Déjà abonné ?