Transition énergétique : le DPE appelé encore à évoluer dans l’avenir

mai 22 13:32 2015 Imprimer cet article

La performance énergétique érigée en critère de décence, l’obligation de rénover des logements énergivore, l’interdiction de vendre son logement au-delà d’un certain seuil… A chaque fois, on peut se demander si le DPE aura un rôle couperet à jouer. Le projet de loi sur la transition énergétique ne cite cependant jamais le diagnostic et renvoie à des décrets ; à l’instar de la décence du logement : le projet de loi annonce un décret pour définir ce fameux critère de performance énergétique, en deçà duquel un bien ne pourra plus être loué.

A l’occasion des discussions entourant l’obligation de rénovation énergétique lors d’une mutation, la question du rôle du DPE a été abordée. Selon le député Jean-Louis Bricout (PS, Aisne), « Pour imposer une obligation en fonction de la performance énergétique d’un logement, il faut se référer au diagnostic de performance énergétique – DPE, lequel n’est pas juridiquement opposable. Les résultats de ce diagnostic sont même parfois très aléatoires ! Or je ne vois pas comment on pourrait obliger quelqu’un à réaliser des travaux sur la base d’un document qui n’est pas juridiquement opposable. »

Le rapporteur Denis Baupin (EELV, Paris) en convient : « Il est clair que ce diagnostic ne suffit pas ». Mais puisque la disposition est prévue pour 2030, cela laisse voir venir : « le DPE a vocation à évoluer. Le décret en Conseil d’État devra préciser les choses », poursuit le rapporteur.

ecrire un commentaire

0 Commentaire

Pas de commentaire !

Vous pouvez commencer la discussion.

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.